On ne s’aime pas.

Avant que tu lises ce texte, c’est important que tu retiennes qu’on ne s’aime pas. Que je ne suis pas amoureuse de toi et que je sais que tu n’es pas amoureux de moi.

Parce que nous, on ne veut pas de relation. On prend ça un jour à la fois. Nos jours qui finissent aux petites heures du matin et qui commencent souvent ben tard dans la matinée. Qui commencent quand je me réveille par le soleil qui rentre par la p’tite fente laissée par le rideau pis qui t’éclaire le visage, qui te font briller les yeux – déjà ben trop intenses quand ils me regardent. Me réveiller auprès de toi, c’est ne plus avoir envie de refermer les paupières. C’est avoir envie de se presser le corps contre toi jusqu’à ce que tu te réveilles, t’écraser de tout mon poids une fois que c’est fait et de se savourer l’haleine matinale.

On ne s’aime pas, on ne dort juste jamais ben gros quand on est ensemble.

Je pourrais t’écouter pendant des heures sur ce qui te passionne, juste être là. Ton tout-toi m’intéresse. Des fois t’es niaiseux, des fois t’es plus sérieux, mais y’a pas une fois où tu ne me plais pas et où on ne finit pas par se tenir la main sneaky dans le poil de ton chien.

On s’aime pas, c’est juste qu’on aime ça s’entrelacer les doigts sur le divan.

Je suis une belle image couchée toute nue sur ton lit, ou lorsque je suis en jeans. J’pas mauvaise quand on joue au playstation. Ça te fait de l’effet. On ne sait pas être amis sans avoir les babines qui se collent après le premier quart d’heure. Mes mains ne sont jamais ben loin de tes pantalons, mes lèvres jamais bien loin de ton visage et mes pensées, jamais ben loin de toi.

On ne s’aime pas, on se touche juste beaucoup trop.

J’ai de la misère à te laisser te verser un bol de céréales sans t’appeler pour que tu viennes m’embrasser. Je fond rien qu’un p’tit peu chaque fois que je t’entends rire, que tu souris, que tu parles ou que tu respires. Pas beaucoup, mais c’t’humide. Ton odeur qui sent trop bon aussi, elle me fait fondre… Quand même beaucoup.

Je ne t’aime pas, je te trouve juste tout le temps beaucoup trop beau.

Mais des fois, j’ai envie d’écrire sur un sujet X pis ça finit avec des mots qui disent à quel point t’es beau dans la lumière du matin, pis ça, c’est con.

C’est con, mais c’est surtout pas de l’amour.

Advertisements

2 comments

Dites-moi ce que vous en pensez!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s