Les cuillères de plastique

Si les relations étaient des ustensiles, l’amour s’rait une belle cuillère en argent. Toute shiny, toute polie. Quand tu deviens triste de n’pas ou de n’plus dormir en cuillère, tu t’en cherches une petite en plastique, pour qu’elle vienne t’ramasser. Elle va t’durer moins longtemps, mais elle va t’aider à finir ton bol de solitude, t’remplir d’amour-OGM. Parce qu’un ventre vide, ça à faim de n’importe quoi. Comme lorsque tu vas à l’épicerie avec le désert dans l’estomac et que l’envie t’prend de tout acheter parce que les rayons en entier t’font baver. C’est un peu d’même aussi l’amour, quand t’as l’cœur vide de caresse, tu salives beaucoup plus à l’idée d’te mettre n’importe qui sous la dent.

Mais on remplace pas des couverts de qualité comme ça! D’l’amour de dollorama, ça dépanne mais c’est ben moins d’qualité qu’un amour Stokes. Tu t’dis que ça va coûter moins cher à ton p’tit portefeuille-des-sentiments usé, mais en réalité, ça va juste s’abîmer plus vite pis tu vas toujours devoir piger d’dans.

On surconsomme, on t’le dit souvent. Mais on t’parle un peu plus rarement de la surconsommation d’être insignifiant mais qui t’comble le vide. On l’sait tous que la qualité c’est ben meilleur que la quantité, mais on s’laisse avoir pareil parce que des p’tites cuillères en plastique, ça remplit les tiroirs ben plus vite. Comme ça, tu fais un peu moins de vaisselle, moins de lavage de saletés pis de p’tites crottes sur le coeur accumulées, t’as qu’à la jeter ta cuillère pis prendre l’next dans l’compartiment. Tu consommes plus mais au moins, t’as pas à t’faire mijoter les mains dans de l’eau sale de trop plein d’émotions.

Une cuillère réutilisable, c’est trop compliqué ; faut tu la lave, que tu en prenne soin, que tu lui montre que tu care alors qu’t’es peut-être même pas prêt pour commencer à faire ton trousseau.

J’le sais parce que j’essaie de me nourrir avec mes doigts mais j’te dis pas que de temps en temps, une p’tite cuillère en polymère ça va pas plus vite pis qu’en plus ça t’salit moins la zone de confort. Pis quand tu te nourris avec tes phalanges, ben tu les remarques en maudit les gens pis leur cuillère en matériaux cheap. Tu veux savoir pourquoi les gens ont autant besoin d’avoir quelque chose dans la main, avoir quelque chose à serrer fort,  tu veux comprendre pourquoi tout le monde est en manque d’amour de même et pourquoi les gens ont de la misère à être tout seul, pourquoi les gens n’y vont pas avec le dos d’la cuillère côté love.

Y’en a qui aime juste ça, s’partir des collections de cuillères, une couleur pour chaque occasion, s’nourrir avec des cuillères trouvées dans des bars à 2h du matin, juste parce que t’avais faim. Si tu te cherchais une cuillère pour t’dépanner, pis que t’as l’estomac qui gargouille, t’as l’droit mais attends toi pas à la retrouver demain matin pour ton déjeuner, elle sera pu là. T’es pas obligé de prendre la moindre cuillère que tu trouves qui a l’air pas en si mauvais état pis qui pourrait t’fitter dans la bouche. Tu peux, mais t’es pas obligé. C’est correct aussi si tu t’cherches une cuillère à plus long terme, qui va toujours être prête à t’nourrir de son amour aux flocons d’avoine.

Si les relations étaient des ustensiles, j’te dirais; Choisis bien ta coutellerie.

 

Advertisements

2 comments

Dites-moi ce que vous en pensez!

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s